Propriété intellectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, juillet 06, 2018

Ambrotypiste?

Ambrotypiste ? 



Quésaco?



Un ambrotypiste, explique en souriant  Julien Pironin , c'est un photographe  qui utilise la technique de l'ambrotype.

Il s'agit d'une technique de photographie née en 1851.

Technique: négatif sur plaque de verre au collodion, sous-exposé à la prise de vue, puis blanchi chimiquement au développement. Posée sur un fond noir, l'image apparaît en positif. Très utilisé pour les portraits et les paysages, l'ambrotype se présente généralement encadré comme le daguerréotype.


Lien ici

Invité à la fête de la Vire et des associations  2018 sur le thème des guinguettes le 30 juin et le 1er juillet 2018, Julien Pironin a réalisé sur rendez-vous heure par heure, les portraits des promeneurs et curieux, et dispensé des réponses précises aux nombreuses questions posées sur ce procédé, moins connu que le daguerréotype.


Heure par heure? Pourquoi donc?



Pour respecter le temps de développement et de montage final (environ une heure). 




  Le temps de mise en place du modèle et de préparation compte une dizaine de minutes, le temps de pose et de prise de vue est évalué selon la lumière du moment (deux  secondes ce jour-là, où le soleil brillait pour accompagner la fête).


Les heureux inscrits sont repartis avec un souvenir artistique de la fête : leur portrait à l'ancienne!


12 commentaires:

  1. Mon grand père faisait des photos il y a bien longtemps (au début du Siècle) et j'ai des plaques à la maison de photos de famille reliées entre elles comme un vitrail. J'ai su ce que c'était mais j'ai oublié.
    On en revient au moins à l'argentique qui demande plus de rigueur et de réflexion que le numérique. Quant aux portraits à l'ancienne, parfois lors d’événement de famille mon fils prend des photos au polaroid (qui appartient à sa compagne) mais les pellicules sont difficiles à trouver de plus elles sont hors de prix
    (Ne me dis pas que c'est toi avec le chapeau ? Très charmante)

    RépondreSupprimer
  2. Mais si, c'est moi!
    Chapeau et robe vintage pour l'occasion! Merci

    RépondreSupprimer
  3. A propos de Mme de Staël à Chaumont-sur-Loire, sur le panonceau il était aussi précisé (heureusement que je prends des photos numériques): "... au moment où elle corrigeait son manuscrit de l’Allemagne en cours de publication"

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est bien pratique de photographier les panneaux .

    RépondreSupprimer
  5. Et c'est moi aussi , apparaissant , tel un fantôme .

    RépondreSupprimer
  6. Je connaissais le daguerréotype mais pas l'ambrotype.
    Un joli souvenir et doux portrait ♥
    Et toi, tu es une talentueuse portraitiste ! Coup de coeur pour ta première image !

    RépondreSupprimer
  7. Je me doutais bien que cette technique t’intéresserait.

    Avec un aussi joli couple comme modèle...

    RépondreSupprimer
  8. Oh j'ai entendu parler de cette méthode pendant mes cours d'antan, je pense même que certains utilisaient des plaques de verre en couleur. Génial, tu as dû beaucoup aimé. Oserais-je dire que je suis jalouse?
    Portrait de Miss Yves for réussi soit dit en passant.
    Beaucoup de chimie dans le processus mais quel résultat!
    Superbe cette photo du couple!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, beaucoup!
      Un couple souriant et sympathique

      Supprimer
  9. Tu as protégé ton portrait je suppose (vernis?) pour qu'il ne s'estompe pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est l’ambrotypiste qui a fait le nécessaire .

      Supprimer
  10. c'est ainsi que j'aime la photographie :))) superbe portrait!

    RépondreSupprimer