jeudi, octobre 29, 2020

Octobre coloré


 A l'intérieur, le cyclamen s'épanouit

A l'extérieur, l'érable rougit



Sur mon carnet, les couleurs s'envolent sur les pages du carnet pré- illustré par la Mouette.



Dans le cimetière, les tombes attendent d'être fleuries.

lundi, octobre 26, 2020

Dior, accords (2)

    Christian Dior Itinéraire d'un couturier 

   


  
   "Comme ma mère adorait les plantes vertes, on avait, sans le moindre souci d'harmonie, bosselé la façade d'une protubérance:le jardin d'hiver aux ferrures 1900. Des années plus tard, au moment de mon installation parisienne, mon premier soin fut de trouver une maison comportant un jardin d'hiver"




   "Granville était pendant neuf mois un petit port paisible et les trois mois d'été un quartier élégant de Paris"




"Ayant hérité de ma mère la passion des fleurs, je me plaisais surtout dans la compagnie des plantes et des jardiniers (...) j'aimais par-dessus tout apprendre par coeur les noms et descriptions de fleurs dans les catalogues en couleurs de la maison Vilmorin-Andrieux".



"Je griffonne partout, au lit, au bain, à table, en voiture, à pied, au soleil, sous la lampe, le jour, la nuit"

                                      Cette frénésie de Christian Dior trouve chez moi un écho ! 



"La maison se dressait sur une falaise, déserte à ce moment-là, depuis entièrement bâtie, au milieu d'un assez grand parc-aujourd'hui jardin public-planté de jeunes arbres qui ont poussé avec moi contre vents et marées".


     "Si je demeurais fort éloigné du "milieu" cher aux héros de Francis Carco, j'évoluais par contre avec délices,  depuis bientôt dix ans, dans celui de la couture . J'étais dessinateur chez Lucien Lelong où je gagnais très agréablement ma vie".


      "Nous sortions d'une époque de guerre, d'uniformes, de femmes-soldats aux carrures de boxeurs.
Je dessinai des femmes -fleurs, épaules douces, bustes épanouis, tailles fines comme  lianes et jupes larges comme corolles. 
(...)  



(...) J'accusai la taille, le volume des hanches; je mis en valeur la poitrine. Pour donner plus de tenue à mes modèles, je fis doubler presque tous les tissus de percale ou de taffetas, renouant ainsi avec une tradition depuis longtemps abandonnée."


   "Claire est mannequin par vocation; elle adore son métier et ne le quittera pas sans déchirement. 
Elle est mariée depuis bien des années, mais , de tous mes mannequins , c'est toujours elle qui incarne la jeune mariée. C'est là un rôle difficile, et il s'y attache une superstition".


   
"Les petites mains qui travaillent à cette toilette (la robe de mariée) ont coutume de coudre dans l'ourlet
une mèche de leurs cheveux pour trouver un mari dans l'an qui vient, mais les "jeunes filles" prétendent que présenter la robe de mariée, c'est se vouer à jamais au célibat".







"La mode actuelle est avant tout une question de ligne générale; des souliers au  chapeau, la silhouette est un tout".















samedi, octobre 24, 2020

11ème JMFTA

Tampon créé pour la nouvelle décennie à venir...(merci Stéphanie Miguet)

Tampon créé pour la nouvelle décennie à venir...(merci Stéphanie Miguet)

APPEL A ARTISTE

11ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste

Le comité de la Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste a l'honneur de vous annoncer que Eric Babaud est l'heureux destinataire de la 11ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste.

Le 19 novembre 2020 sera donc le jour de la         11ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste...

Toute personne du monde entier, (artiste ou pas), est invité à envoyer à : Eric Babaud 159 rue Bel Air Russan 30190 Ste Anastasie- France une ou plusieurs enveloppes avec une unique contrainte : un faux timbre à la place de l’affranchissement officiel. Vous pouvez aussi, envoyer une œuvre à vos amis et connaissances.

Par la suite, Eric Babaud, vous répondra, publiera les œuvres reçues sur son blog et pourra aussi les exposer dans les diverses manifestations qu'il organise dans le Gard, (si l'envie le tenaille) !

Faites exploser votre créativité. Toutes les techniques sont admises (collage, laine, dessins, aquarelle, gouache, photos, etc).

Vos lettres doivent être postées uniquement le 19 novembre 2020 !(Il est toléré, pour les cas exceptionnels de poster les œuvres avant ou après la date officielle ! ).

Faites apparaître sur l'enveloppe la mention : « 11ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste » ou tous simplement : « 11ème JMFTA ».

Le 19 novembre sera un jour pas comme les autres ! Vous vous ferez plaisir, et vous obtiendrez un sourire de la personne que recevra votre lettre...

ATTENTIONne collez surtout pas de vrai timbre sur l'enveloppe car l'envoi n'aura plus aucune valeur artistique et pourrait être refusé!!!

Merci de transmettre cet appel à vos réseaux ou à vos connaissances.

Très Important : scannez ou photographiez votre enveloppe avant de la poster, et envoyez le visuel par mail à : tonyaime@orange.fr

Toutes les créations seront publiées en avant-première dans mon blog Postenomade (le blog dédié à l'Art Postal), http://postenomade.over-blog.com

Si vous avez aussi envie de m'écrire voici mon adresse postale : Tony Mazzocchin 1, rue Rose Sage 38500 Voiron FR

Le Blog d'Eric Babaud http://ericbabaud.over-blog.com

Tony Mazzocchin organisateur la JMFTA©




Oeuvres postale d' Eric Babaud

Tony M

mardi, octobre 06, 2020

Cheveux dénoués

 Dessin: reprise des séances de pose

- Echauffement:  5 croquis de cinq minutes 




Puis 15 minutes


Pour finir: 45 minutes


La chevelure

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé !

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

Baudelaire

samedi, octobre 03, 2020

Voyage timbré vers Québec

Envoi de 25 linogravures pour la circulaire 132 de R.F. Côté, représentant les ruines du château de Regnéville. 

  lien ici 


Timbre 


Les linogravures, retournées par Lucie



Reprise des cours de dessin.

         Après une longue interruption, les cours ont repris à l'école de dessin, dans le cadre de l'UIA.

     Les inscriptions ont été  nombreuses (40),  preuve d'un désir très fort de créer,  de se rencontrer, bref, de vivre pleinement, aussi a t-il fallu constituer 2 groupes de 20 personnes, avec une alternance d'une semaine sur deux. 

   Dommage!

    Mais la suite  dira  si ce nombre d'amateurs restera stable ou diminuera, pour  revenir à un seul groupe toutes les semaines, car tous les ans nous constatons qu'un engouement peut n'être qu'un feu de paille! 


Motif du jour: nature morte à réaliser au fusain ou aux crayons à papier . 


(Thème de l'année: Art et transformation. )

mardi, septembre 01, 2020

"Il faut cultiver notre jardin "

               Les derniers mots du conte philosophique de Voltaire, Candide, sont un appel à mail art 

 venu d'Allemagne.







Lien ici vers les participations.

dimanche, août 23, 2020

Ruines

 


                                                                                   Un oubli: 

il fallait inverser le motif en le gravant, pour que le château soit à gauche et l'église à droite, comme dans  la réalité!

                                                                                     A refaire ...







Mais grâce à Lucie, le bon sens a repris ses droits!

Merci Lucie !






Petites fleurs



 Inspirées par la visite de l'exposition de Marie Hugo au musée de Coutances, 25 mini aquarelles 







                            pour la Circulaire 132 de Réjean-François Côté 

Octobre coloré

 A l'intérieur, le cyclamen s'épanouit A l'extérieur, l'érable rougit Sur mon carnet, les couleurs s'envolent sur les pa...