vendredi, décembre 03, 2021

Professeur modèle

 


Jane, notre professeur, s'étant  blessée à la cheville, la séance du 2 décembre 21 a pris une tournure inédite:

la prof est devenue modèle!

Pose (et pause ) d'une vingtaine de minutes, puis brève déambulation pour suivre le travail des élèves, 

qui avaient comme consigne faire son portrait (technique au choix ).

Crayon et pastel gras pour moi.

dimanche, novembre 21, 2021

Par la fenêtre


Exposition 
Madeleine Dinès intime.

 Fille du peintre Nabi Maurice Denis (qui l'a portraiturée enfant et jeune fille, cf. Ci-dessous )  
Madeleine Dinès embrasse une belle carrière sans être pour autant reconnue à sa juste valeur.



A -t-elle été reléguée dans l'ombre par la célébrité de son père
 



ou par l'aura du poète Jean Follain, son époux- bien que, dans leur couple , elle ait toujours tenu à préserver son indépendance personnelle et artistique ?



Artiste du quotidien, de la nourriture, 


des objets, 



 de l'intimité


on décèle, dans ses tableaux, assez éclectiques, un sentiment de mélancolie et  de solitude. 

Cependant, d'autres, très colorés, peints à Cabriès, ont une tonalité réjouissante.



  
Un des thèmes de prédilection de Madeleine est la fenêtre.



Enferme-t-elle, libère t-elle, donne-t-elle à voir ou à imaginer ? Qu'y a t-il au-delà du cadre ?


                           Au cours d'un vernissage réservé aux amis des musées, 

                                                                 notre guide, 

Aurélien Dartora,  nous a fait découvrir avec autant de passion que de compétence, l'univers de cette artiste qui a entretenu- bon gré, mal gré- des liens forts avec Saint-Lô.




     Pendant les vacances de la Toussaint, un atelier réservé à un jeune public à permis aux artistes en herbe de traiter, à leur manière,  le thème de la fenêtre. 


                                                            Croquis personnel au crayon: 

                          une rue de saint-Lô vue des fenêtres de l'atelier pédagogique du Musée.



Lien ici / Biographie de Madeleine Dinès, peintre .



samedi, novembre 13, 2021

Promenades

                                                          Avec un nouveau carnet de croquis sous le bras



                                                           Maisons anciennes restaurées  






                                                             Un carnet très inspirant .


                                   Mais ses pages lisses ne sont pas faites pour l'aquarelle. Dommage.
                                                             
                                                          Honneur au crayon, noir ou de couleur.

vendredi, novembre 12, 2021

Retour à l'école

 

                                                          Thème de l'année: la musique 




Parenthèse: les oiseaux 


vendredi, octobre 29, 2021

En passant ...

Une chanson de Brassens, 
(lien ici)

et interprétée par Maxime Leforestier 


    
 Pour répondre à Ginette qui m'a gâtée avec son hommage à Brassens, j'ai tiré de ma petite collection  de linogravures personnelles, un visage féminin, en écho à la chanson "Les passantes."

Paradoxe, parce que les paroles ne sont pas du génial moustachu, mais d'un poète peu connu, Antoine Pol.

Antoine Pol est surtout connu comme l'auteur du poème Les Passantes, mis en musique et interprété par Georges Brassens en 1972 dans l'album Fernande. Georges Brassens découvre Les Passantes au marché aux puces à 19 ans, en 1940, et le met une première fois en musique.
Le lien vers Babelio nous en révèle plus.
En revanche, la musique de Brassens sert superbement ce beau texte mélancolique, qui me fait penser à un poème de Gerard de Nerval.
.................................................


"Elle a passé la jeune fille"


Elle a passé, la jeune fille
Vive et preste comme un oiseau :
A la main une fleur qui brille,
A la bouche un refrain nouveau.


C'est peut-être la seule au monde
Dont le coeur au mien répondrait ;
Qui venant dans ma nuit profonde
D'un seul regard l'éclaircirait!..


Mais non, ma jeunesse est finie...
Adieu, doux rayon qui m'as lui,-
Parfum, jeune fille, harmonie... 
Le bonheur passait- il a fui !


Odelettes.
........................

Et à un sonnet de Baudelaire,


À UNE PASSANTE

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis la nuit ! — Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée,
 ô toi qui le savais !

Baudelaire, Les Fleurs du mal

................................................................................................................................................................
Antoine Pol est surtout connu comme l'auteur du poème Les Passantes, mis en musique et interprété par Georges Brassens en 1972 dans l'album Fernande. Georges Brassens découvre Les Passantes au marché aux puces à 19 ans, en 1940, et le met une première fois en musique.
Le lien vers Babelio nous en révèle plus.
...........................................................
Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets,
A celles qu’on connaît à peine,
Qu’un destin différent entraîne
Et qu’on ne retrouve jamais.

A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval,
Qui voulut rester inconnue,
Et qui n’est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal.

A celle qu’on voit apparaître
Une seconde, à sa fenêtre,
Et qui, preste, s’évanouit,
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu’on en demeure épanoui.

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage,
Font paraître court le chemin ;
Qu’on est seul, peut-être, à comprendre,
Et qu’on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main.

A ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encor votre deuil,
A celles qui s’en sont allées
Loin de vous, tristes, esseulées,
Victimes d’un stupide orgueil.

A celles qui sont déjà prises
Et qui vivant des heures grises
Près d’un être trop différent,
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D’un avenir désespérant.

Chères images aperçues,
Espérances d’un jour déçues,
Vous serez dans l’oubli demain ;
Pour peu que le bonheur survienne,
Il est rare qu’on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l’on a manqué sa vie,
On songe avec un peu d’envie
A tous ces bonheurs entrevus,
Aux cœurs qui doivent vous attendre,
Aux baisers qu’on n’osa pas prendre,
Aux yeux qu’on n’a jamais revus.

Alors, aux soirs de lassitude,
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir,
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l’on n’a pas su retenir.
....................................................................................................................................................

mercredi, octobre 27, 2021

De relais en relais: 12 JMFTA

https://dentellebleue.blogspot.com/2021/10/12eme-journee-mondiale-du-faux-timbre.html


12ème JOURNEE MONDIALE DU FAUX TIMBRE D'ARTISTE

APPEL A ARTISTE

Cette année, c'est la Suisse qui va recevoir 
                   l a 12ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste, 
et plus précisément 
                   Emmanuelle Ryser, auteure, animatrice d'ateliers d'écriture à Lausanne. 

Le jeudi 18 novembre 2021 sera donc le jour de 
                                la 12ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste...   
             Toute personne du monde entier, (artiste ou pas), est invitée à envoyer à :

 Emmanuelle Ryser Pré du Marché 19 1004 Lausanne Suisse 

            -une ou plusieurs enveloppes avec une unique contrainte : 
            -un faux timbre à la place de l’affranchissement officiel.


             Ce jour là, vous pouvez aussi, envoyer des œuvres à vos amis et connaissances. 

Toutes les œuvres reçues seront postées sur 
son compte Instagram
                    emmacriture avec le #jmfta2021. 


Ensuite une sélection des œuvres reçues sera exposée à 
L'Espace des Inventions à Lausanne, de novembre 2022 au printemps 2023. 
                  Exposition ART TIMBRE en préparation. 


Faites exploser votre créativité. 
Toutes les techniques sont admises (collage, laine, dessins, aquarelle, gouache, photos, etc). 

Vos lettres doivent être postées uniquement le 18 novembre 2021 
                     (Il est toléré, pour les cas exceptionnels, 
                      de poster les œuvres avant ou après la date officielle ! ). 
Faites apparaître sur l'enveloppe la mention : 
                       "12ème Journée Mondiale du Faux Timbre d'Artiste » 
                        ou tout simplement : 
                       « 12ème JMFTA ». 

ATTENTION: ne collez surtout pas de vrai timbre sur l'enveloppe 
car l'envoi n'aura plus aucune valeur artistique et pourrait être refusé!!! 


Merci de transmettre cet appel à vos réseaux ou à vos connaissances.

 Scannez ou photographiez votre enveloppe avant de la poster, 
et envoyez-moi le visuel par mail : 

Toutes les créations seront aussi publiées dans mon blog 
            et/ou sur mon compte Instagram mazzocchintony avec le #jmfta2021 
Si vous avez aussi envie de m'écrire voici mon adresse postale : 
              Tony Mazzocchin 1, rue Rose Sage 38500 Voiron

Tony Mazzocchin organisateur la JMFTA©

Professeur modèle

  Jane, notre professeur, s'étant  blessée à la cheville, la séance du 2 décembre 21 a pris une tournure inédite: la prof est devenue mo...