Propriété intellectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, septembre 28, 2014

Dessin à Mougins

Quel plaisir de retrouver
une copinaute


et  de 
faire ensemble






de l'aquarelle!

Lien vers le blog de Mana

lundi, septembre 22, 2014

Voyages timbrés

Pour
Fraenz Frisch
(lien ici)



En réponse à son bonjour
                            du Luxembourg
.........................................................................................................................................................

vendredi, septembre 19, 2014

Rencontres

Compte-rendu graphique et timbré 
de la rencontre avec 
à la médiathèque d'Agneaux 
pour le 70ème anniversaire du Débarquement
"Lettres de Normandie"
Lien ici

....................................................................................................................................................................

mardi, septembre 16, 2014

Art postal: lettres de Normandie (2)

Pour commémorer le 70 ème anniversaire du Débarquement en Normandie, Pierre-Stéphane-Proust était l'invité de la médiathèque d'Agneaux avec une partie  minime de sa collection de 5000 enveloppes signées d'artistes prestigieux. 



Il s'agit là d'une démarche très personnelle,  moins inspirée par le mouvement Fluxus que par sa passion de collectionneur, d'abord philatéliste puis  découvreur , il y a 20 ans,d'enveloppes anciennes des XIX ème et du  XXème siècle naissant, toutes décorées à la main.
C'est pour compléter cette collection qu'il a demandé a des artistes reconnus de lui envoyer à titre gracieux, une enveloppe personnalisée.

Un pari osé, s'adressant à des  grands maîtres comme André Hambourg s'exclamant:"Il a du culot ,le gamin!"
mais lui faisant parvenir en 1999,  quasiment  d'outre-tombe, sa dernière oeuvre: une lithographie représentant un paysage familier cher à son coeur.

Parfois réticents au début,de plus en plus d' artistes ont joué le jeu,
 à commencer par Gotlieb, Plantu, Cabu. 
En échange, Pierre-Stéphane Proust leur a bien sûr répondu, leur a offert   les ouvrages de son cru  sur l'art postal et a  également organisé des expositions pour valoriser les oeuvres reçues.


Les quinze cadres et les enveloppes sous vitrines offrent deux visages de la Normandie:
- Celui que nous connaissons : paisibles décors ruraux , village typiques, espaces maritimes, plages et bains de mer.



- Et celui qui traite du  Débarquement.

Comment est né ce projet?
C'est  Madame Anne d'Ornano   qui, lors d'un vernissage a demandé à Pierre-Stéphane Proust s'il pouvait 
contribuer, par une exposition d'art postal, à la célébration du 70 ème anniversaire du Débarquement.



Après un temps de réflexion, Pierre-Stéphane Proust a choisi de s'inspirer de photos d'archives qu'il a associées à des enveloppes déjà reçues, trouvant , rétrospectivement, des résonances entre elles.

Ainsi, une carte postale sur le Débarquement canadien à Bernières a-t-elle un écho dans une gravure de Gilbert Bazard intitulée « Villa sur la côte normande ».




Une photo célèbre (source :Imperial War Museum) immortalisant le général de Gaulle dans les rues de Bayeux le 14 juin 1944 a été mise en parallèle avec un croquis de Jean Cardot,sculpteur français membre de l'Académie des Beaux-Arts.





Ce croquis combine deux de ses réalisations monumentales sur les Champs-Elysées :la statue de Wiston Churchill, inaugurée en 1998 et celle du Général de Gaulle , inaugurée deux ans plus tard. Elles rendent hommage aux deux héros de la libération descendant les Champs -Elysées le 11 novembre 1944 sous les acclamations des Parisiens.

Plusieurs peintres de la Marine font partie de la collection de Pierre-Stéphane Proust, tels Courtois ou
Roland Lefranc.
A leur signature s'ajoute une petite ancre, signe de leur nomination officielle par le ministère de la Marine.



Pierre-Stéphane Proust, très disponible, a agrémenté la visite de son exposition par de nombreuses anecdotes amusantes ou émouvantes, et a très gentiment  répondu  aux innombrables questions d'un groupe  restreint , mais absolument captivé.
Il nous a précisé qu'il possédait deux boîtes aux lettes: l'une, aux normes, pour le courrier officiel et l'autre, décorée pour accueillir toutes ses merveilles d'art postal!

Une belle rencontre,précédée d'une intéressante conférence d'Yves Lecouturier,  à l'initiative d' Anne, de la médiathèque d'Agneaux.
................................................................................................................................................................;

Fluxus
"Plus qu'un mode d'expression déterminé, Fluxus est avant tout une attitude devant la vie, une tentative d'abolir les frontières séparant celle-ci du domaine de la création artistique. Il n'y a plus d'objet privilégié sacralisé par le dénominatif " art ", ni de catégorie fixe comme théâtre, musique, art plastique et littérature, mais une base commune se traduisant par des propositions, des gestes et des actions ayant recours à ces disciplines."

Extrait du Dictionnaire Larousse de la Peinture

samedi, septembre 13, 2014

Art postal: lettres de Normandie (1)



Collection "prestige" de Pierre-Stéphane Proust
à la médiathèque
d'Agneaux


Photographies du débarquement, avec enveloppes d'artistes originales:




Gilbert Bazard,


Arickx,  Cardot, Courtois, Debusschère, Fresnel, Giraud, King, Leb, Plantu, Velickovic, Zabukovec...





Une trentaine d'enveloppes illustrées de peintres et de dessinateurs:


Cabu,

 Cueco, Desgranges, Druet,Hambourg, Hilaire,


 Lefranc,


Quiesse, Rodde, Vignoles, Wozniack...


 Pasquier,


Le Pape,

Quiesse, Rodde, Vignoles, Wozniack...
................................................................................................................................................

Tu m'as dit si tu m'écris
Ne tape pas tout à la machine
Ajoute une ligne de ta main
Un mot un rien oh pas grand chose
Oui oui oui oui oui oui oui oui 
Ma Remington est belle pourtant
Je l'aime beaucoup et travaille bien
Mon écriture est nette est claire
On voit très bien que c'est moi 
qui l'ai tapée 
Il y a des blancs que je suis seul à savoir faire
Vois donc 
l'oeil qu'à ma page
Pourtant, pour te faire plaisir j'ajoute à l'encre
Deux trois mots
Et une grosse tache d'encre
Pour que tu ne puisses pas les lire.


Blaise Cendras 
............................................................................................................................
poème envoyé par Fifi: merci!
..............................................................................................................................................

jeudi, septembre 11, 2014

Guichet postal d'autrefois


Au-dessus du guichet
un panneau mentionne:
"Défense de fumer et de cracher"

(C'est moi qui souligne)

A droite, l'écriteau fait de la "réclame":

-Assurances sur la vie
-Caisse nationale de prévoyance
-Rentes viagères










Notez l'almanach des Postes 1942, 
le courrier à l'heure allemande (Feldpost)

Plus haut, "Contrôle postal britannique"


En face de la médiathèque, le bureau de Poste moderne nous fait un clin d'oeil


mardi, septembre 09, 2014

Cha Cha Cha

Le petit chat

C'est un petit chat noir effronté comme un page,
Je le laisse jouer sur ma table souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.





Rien en lui, pas un poil de son velours ne bouge ;
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces minets tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.




Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.

Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique

Quand on met devant lui la soucoupe de lait.




Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
La frôle, puis, à coups de langue très petits,

Il le happe ; et dès lors il est à son affaire

Et l’on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.




Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat

Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose

Partout, bien proprement débarbouillé le plat.




Alors il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini.

Et comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,

Il se lisse à nouveau, lustre son poil terni.



Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates ;
Il les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Edmond Rostand (1868-1918)


Portraits des chats de mes voisins, qui ont bien voulu poser pour moi:
merci Stylo, Trottinette et consorts !