Propriété intellectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, août 23, 2016

Nuages

Enveloppe perso: 

souvenir de vacances



+
Marque-pages: reproduction d'une étude de nuages, d'Eugène Boudin 





vendredi, août 12, 2016

Suite bigoudène

Suite à une remarque de Fifi,
qui évoquait la bigoudène de la pub Tipiak, (là )  voici une amusante découverte,
au cours d'une visite
 au manoir de Kérazan:






Liens ici  : la cuisine du manoir
et là : lune des pubs Tipiak qui a pour cadre la cuisine du manoir, lieu du tournage.


mardi, août 09, 2016

Musique et musée

15 croquis de musiciens
+
5 croquis de visiteurs au musée, de dos 
et 
Collages (papiers colorés ou timbres)




Pour
Circulaire 132

Merci pour le numéro de juillet (1ère édition )

samedi, août 06, 2016

Cochons emperlés

"Donner des perles à un cochon "

Porcelets emperlés,  pas si laids







(Sérusier, Les porcelets) Musée de Pont-Aven


mardi, août 02, 2016

B comme "broder" et comme "Bigoudènes "

Souvenir de vacances



Pour
l'appel le Fil
de 
Dentelle bleue



Le musée bigouden, à Pont-L'Abbé présente un ensemble patrimonial très riche:

 coiffes, costumes brodés, mobilier breton, archives.
Les costumes brodés féminins ont parfois inspiré des créateurs de mode contemporains .



Autour de la célèbre coiffe bigoudène, des ateliers sont animés par une association de bénévoles passionnés, avec la participation d'Alexia, qui porte toujours cette belle coiffe qui intrigue.




(A propos de ses origines, l'imagination a pu amener certains à  ...broder, la hauteur de la coiffe et son tortillon de fil étant soi-disant une réaction à la décapitation des clochers bigoudens pour punir la révolte des "bonnets rouges"au XVII ème siècle)


En réalité, au début du XX ème siècle, par pure question de coquetterie, les femmes qui se faisaient faire une nouvelle coiffe en augmentaient la taille par rapport à la précédente.
A la différence des coiffes normandes, la hauteur et la beauté de la coiffe ne traduisait pas (du moins directement) le statut social de sa propriétaire.

Notons que l'écru était la couleur du deuil et que les femmes le portaient non seulement pour un époux, ou un enfant, mais pour d'autres membres de leur famille, selon des temps codifiés, autant dire qu'elles arboraient étaient tout le temps ces marques de deuil.

Ce jour-là, c'est une démonstration de repassage qui a attiré les visiteurs au musée.





De nombreuses questions ont fusé,  auxquelles ont répondu- avec autant de gentillesse que de précision- Alexia et les deux messieurs coiffés de chapeaux bretons chargés de cette démonstration en  plusieurs phases:

1- Quelles sont les composantes  de la coiffe ?
- Les lacets (=rubans)
video

- Le dalet (élément qui assure forme et tenue à la coiffe )

video

Leur récupération permet de restaurer des pièces anciennes.


2- Opérations techniques :
-l'amidonnage (amidon puis cire d'abeille), opération essentielle puisque la coiffe n'est pas structurée par une armature, comme c'est le cas pour les coiffes normandes.
( La durée de maintien dépendait -ou dépend-du temps atmosphérique, l'humidité étant bien sûr néfaste, et des occasions plus ou moins longues de rester coiffée )

video
-puis passage au bleu pour donner de l'éclat au blanc du dalet .
- et enfin le repassage.


video


video




video




video


video




Merci aux bénévoles de cette association et à Alexia pour ce partage de leur passion et de leur savoir-faire!

L'exposition Méheut, brodeur d'images a complété cette intéressante visite.
...................................................................................................................................................................

Réception de ce  mail art : lien ici 
...................................................................................................................................................................




lundi, août 01, 2016

Herbier

Carnet de vacances 


Ouvrir l'oeil:

quelques notations
en vue d'une enveloppe joliment timbrée:

Iris,
 Agapanthe et lys




Au musée

Pour
 les


..............................................................................................................................................................

Liens
 ici,
 et

Un dernier petit tour





Pour une amie

vendredi, juillet 15, 2016

Illusions fleuries

A partir d'une carte 
des 


de petits coups d'aiguille dessinent un motif cher  à Kerosene


A l'intérieur, une carte, VU (e) sur Rennes
 créée par
  la Mouette